Secteurs adultes et ados G01, G02, G03, G04, G05, G06, G07, G08G09, G10, G11, G12, G13, G14, G15, G16, G17G18 I Secteurs infanto-juvénile I01I02, I03, I04I05

L'e.magazine de l'établissement public spécialisé en santé mentale Ville-Evrard

Psychiatrie publique 93

Le projet d'établissement 2018-2022

Le projet d’établissement de Ville-Evrard 2018–2022 s’inscrit dans une continuité historique faite d’innovations thérapeutiques, de travail partenarial, d’ouverture vers l’extérieur et d’exigence de qualité dans l’exercice de ses missions de service public avec des dynamiques nouvelles portées par des professionnels prêts à s’engager dans les évolutions  du  management de l’institution, des approches cliniques et de la recherche en santé mentale.  

S’il  revendique l’héritage de la sectorisation psychiatrique qui, replace le patient au cœur de la cité, induit des lieux de prise en charge et d’hospitalisation au plus près de son lieu de vie, postule qu’une alliance soit recherchée tant avec les familles et aidants qu’avec les partenaires politiques, institutionnels, associatifs et libéraux, le projet médical propose de nouvelles modalités de coopérations internes et externes au bénéfice d’un parcours coordonné de soins et de vie du patient.

Charte avec la médecine de ville, charte du continuum entre la psychiatrie infanto-juvénile et la psychiatrie générale, consensus sur le dispositif d’accueil en urgence et crise. Nombreux sont les outils imaginés et en cours de déploiement qui faciliteront l’accès à des soins personnalisés et adaptés  

En appui, les activités de recherche et d’enseignement des professionnels seront encouragées et fédérées dans une structure à vocation universitaire et les moyens en matière de formation continue maintenus. Egalement encouragé le développement d’une culture partagée de gestion des risques liée aux soins et d’évaluation du service médical rendu.  

Projet de soin, projet social et projet des psychologues se rejoignent autour d’objectifs managériaux visant à permettre aux professionnels d’assurer leurs tâches en sérénité et sécurité dans un environnement de plus en plus complexe, incertain et difficile. Dispositif d’écoute et de soutien aux équipes, mise en place d’horaires variables,  déploiement du travail à domicile, promotion d’organisations éthiques et efficientes, affichage de valeurs partagées de respect, de bientraitance, de bienveillance, de dignité, d’empathie, d’humanité..., parmi d’autres mesures témoignent du souci de l’institution d’offrir de meilleures conditions de vie au travail. Prendre soin de notre hôpital pour mieux prendre soin de nos patients.  

Atouts importants dans le lancement de la mise en œuvre du projet d’établissement 2018-2022, viennent d’être signées les conditions de la mise en œuvre du programme de reconversion du site de Neuilly-sur-Marne qui permettra aux équipes restant sur ce site de se projeter dans des locaux restructurés ou neufs et d’imaginer de nouvelles organisations du travail plus adaptées. Ces restructurations préserveront le parc exceptionnel du site et des espaces culturels ouverts sur la ville.  

Qu’il soit permis de clore ce mot introductif avec les usagers, représentés par l’Union Nationale des Associations de Familles et d’Amis de Malades Psychiques (UNAFAM) du 93 qui a contribué à l’élaboration de ce projet d’établissement et qui chemine à nos côtés dans nos instances (conseil de surveillance et commission des usagers) et nos groupes de travail. Ils nous rappellent constamment ceux pour qui nous agissons : les patients, leur entourage, les familles, les aidants et en cela ils rejoignent ce qui anime profondément l’ensemble des personnels de notre établissement.

 

Neuilly-sur-Marne, le 17 janvier 2018

Sophie Albert, directrice de l'établissement
Laurent Vassal, président de la commission médicale d'établissement