Secteurs adultes et ados G01, G02, G03, G04, G05, G06, G07, G08G09, G10, G11, G12, G13, G14, G15, G16, G17G18 I Secteurs infanto-juvénile I01I02, I03, I04I05

L'e.magazine de l'établissement public spécialisé en santé mentale Ville-Evrard

Psychiatrie publique 93

Publications ouvrages

Le centre de documentation recense les publications des professionnels de Ville Evrard et les met à disposition au centre de documentation de Neuilly/Marne. 

 

Publications 2017

 

 

STAVY Claude
L’adulte dans l’enfant
 in : DRUEL  Gwenola Lorsque le sujet paraît. Naissance du sujet et clinique des tout-petits, Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2017, pp.377-384

La réflexion développée s'intéresse à l'émergence subjective et les entraves qu'elle peut rencontrer face à l'impact du réel. Qu'en est-il du rapport du petit enfant à la jouissance, au corps, au langage, à l'activité de parole et plus largement au désir de ses parents ? Telle est la problématique générale qui est traitée avec un questionnement portant sur : comment soutenir le désir de vie et accueillir, quand il se manifeste, le symptôme du tout-petit ? Il est pointé la nécessité d'offrir au petit enfant un accueil singulier afin qu'il puisse s'inscrire dans une trame signifiante soutenant sa naissance comme

Publications 2016

 

 

GOSLAN Angélique
L’adolescent face à facebook. Enjeux de la virtualescence
Edition In press, 2016, 
200p.

Selfies, réseaux sociaux, jeux vidéo en ligne... A l'heure de l'explosion de la visibilité de soi sur Internet et de la multiplicité des dispositifs virtuels, quel est l'impact psychique de cette nouvelle modalité d'être au monde pour l'adolescent ? L'adolescent est aujourd'hui de plus en plus présent sur Internet et notamment sur les réseaux sociaux : Facebook, Snapchat ou Instagram. Avec 1,49 milliard de membres actifs dans le monde fin juin 2015, Facebook est le modèle paradigmatique des réseaux sociaux. Cet ouvrage s'attache à analyser les interactions, les liens et la mise en visibilité des adolescents sur ce média social. L'auteur met au jour l'existence d'un processus propre à la relation de l'adolescent à l'espace virtuel : la virtualescence. A la croisée du virtuel et de l'adolescence, ce processus rend compte des transformations psychiques engagées par la virtualisation de l'adolescent et sa monstration, en images et en mots, dans l'espace virtuel. Facebook permet-il la construction de l'adolescent comme sujet, ou constitue-t-il une entrave ?

Hulak Fabienne
Logique du sinthome . Mise en pratique
Edition Champ social, 2016,

Le symptôme névrotique tient à ce que Freud appelle complexe d’Œdipe, Lacan en a extrait la structure par la réduction au signifiant du Nom-du-Père qu’il pose dans son dernier enseignement comme le principe fondateur du sujet avec le nouage borroméen des trois instances, réel, symbolique et imaginaire. Il généralisera cette fonction de nouage en substituant à ce terme de symptôme celui de sinthome. La mise en pratique d’une logique du sinthome se fonde sur un paradoxe au regard de la logique logicienne car elle n’est pas identifiable aux formes de l’argumentation en chacun des chapitres du présent ouvrage, mais dans la relation diagonale qui les relie. Nous y reconnaîtrons la mémorable opposition entre raison analytique et raison dialectique. Ainsi cette étude explore des cas et des œuvres qui relèvent tout autant de l’avant-garde artistique que de la folie, qui eurent fonction de suppléance au dénouement de la structure subjective de leurs auteurs. Le sinthome donnant lieu à une création, une invention, il est transversal à tous les champs de savoir. Il amène à considérer toute l’importance d’une question qui relève de l’arrimage de la lettre et du corps, tant chez Laurie que chez Wolfson, Wölfli ou Artaud. (résumé d’auteur)

KLEIN Florence (dir.)
CLINIQUE et MEDIATION, regards croisés sur les médiations thérapeutiques.
Edition l’Harmattan, 2016,354p.

La médiation, soutien au travail clinique, s'étend auprès de nombreux professionnels de santé, animés par une même volonté, celle de la rencontre de l'autre. Ces contributions rendent compte du travail de médiation dans un entremêlement des cliniques individuelle, groupale et institutionnelle.

STANISLAS Jean-Luc
Le management stratégique des cadres de santé en mutation
Editions universitaires européennes, 2016, 112p.

Les établissements publics hospitaliers Français sont engagés, depuis 15 ans, dans de profondes mutations et restructurations relatives à leurs modes d’organisation et de fonctionnement. Cette situation est liée, en particulier, à un contexte politique de fortes rationalisations des activités médico-économiques, avec l’objectif de réduire le déficit structurel des dépenses de santé. Les responsables médicaux, administratifs et soignants, issues des filières hiérarchiques des Directions hospitalières, sont au devant de la scène pour participer à la mise en œuvre des réformes, sur ces nouveaux modes de management des services de santé. L’encadrement intermédiaire, issu de la filière soignante, se retrouve engagé dans de nouvelles responsabilités managériales : quels sont les enjeux stratégiques qu'ils doivent mobiliser ? Cet ouvrage à pour ambition de fournir une analyse sociologique des stratégies mobilisées par l'encadrement intermédiaire pour s'adapter aux enjeux de transformation des organisations actuelles.... Un défis pour l'avenir !!! ( Résumé d’éditeur)

Publications 2015

 

 

ABIBON Richard
Abords du réel : une exploration de l’ombilic des rêves
Paris : L’harmattan, 2015, 328 p.

Qu’est-ce qui différencie la pratique psychanalytique de la pratique scientifique, qui triomphe aujourd’hui comme elle triomphait à l’époque de Freud ? C'est une évidence trop souvent oubliée : la science exclut le Sujet ; la psychanalyse, elle, le fait naitre. La pratique de la psychanalyse, sa transmission, ce n’est pas théoriser à l’infini, ce n’est pas gloser sur de pseudo "cas" cliniques objectivés, ce n’est pas parler à la place d’un autre : c’est parler en son nom propre, à quelqu'un d’autre qui entend. Quand il n’y a pas d’autre, comme ici où il s’agit d’un livre, il y a le public, cet Autre fait de tous les petits autres qui liront ces lignes. (Résumé d’auteur)

CHALTIEL  Patrick, QUARTIER Florence, KARAVOKYROS Dimitri, REY-BELLET Philippe
L’accueil : un temps pour soigner
John Libbey Eurotext, 2015, 94p.

L'accueil existe désormais presque partout : c'est l'entrée à l'hôpital, c'est une unité de triage ou bien c'est le lieu dévolu à l'arrivée administrative du patient. Au-delà de cette hétérogénéité, de cette banalisation, nous avons voulu (re)trouver l'accueil comme démarche de soins bien particulière, en partie propre à la psychiatrie, et dans laquelle les infirmiers sont en première ligne en même temps que tous les intervenants sont concernés : médecins, psychologues, assistants sociaux. L'accueil est donné ici comme une intervention soignante à part entière, utile à proposer dans toutes les phases du traitement. Et pour donner force et concrétude à cette proposition, les auteurs sont allés sur le terrain et ont donné la parole à des infirmiers, infirmières, à des équipes, à celles et ceux qui sont en première ligne dans ce travail d'accueil : - à Bondy, en Seine-Saint-Denis. C'est un des berceaux de l'accueil en France : dans les années 1980, Guy Baillon et d'autres avec lui transforment la conception même du soin en psychiatrie. - à Malévoz, en Suisse, où l'institution psychiatrique accueille le patient et sa famille dans un hôpital qui vit en osmose avec l'environnement urbain. Là aussi, des équipes multidisciplinaires, et en particulier les infirmiers, ouvrent de nouvelles voies, pensent le soin, sans se laisser démotiver par le contexte tendu ou les restrictions imposées.[résumé d’auteur]

CLIT Octavian Radu
Le travail institutionnel en psychiatrie et en milieu éducatif. Le fonctionnement des réunions en vision psychanalytique
Paris : Editions L’Harmattan, 2015,  collection : Psychologiques, 264 p.

Généré en psychiatrie sous l'impulsion de la psychothérapie institutionnelle, le travail institutionnel consiste en un système de réunions adopté aussi par le domaine de l'enfance inadaptée (et médico-social). Deux types de réunions sont à distinguer, celle de synthèse et celle de l'analyse clinique. Des vignettes cliniques illustrent le fonctionnement des réunions. Quatre types de processus sont décrits : totalisant, insuffisant, détourné, totalitaire. L'influence du pouvoir est aussi analysée.

McPherson Kathryn, GIBSON Barbara E, LEPLEGE Alain
Rethinking rehabilitation:  Theory and practice.
Presents cutting-edge thinking on rehabilitation from a range of leading rehabilitation researchers
CRC Press, 2015, 324 p.

Publications 2014

DOUVILLE Olivier
Les figures de l’autre : pour une anthropologie clinique
Paris : Edition Dunod, 2014, collection : Psychismes, 288p

Notre modernité est de plus en plus marquée par des phénomènes de déplacement, d’exil et d’exclusion de familles entières. Comment s’évader des certitudes identitaires afin de devenir des sujets de la multitude et du déplacement ?
Cet enjeu importe tant à la psychanalyse qu’à l’anthropologie. Il déplace ces deux disciplines au-delà du culturalisme. Le dialogue est urgent entre cliniciens et anthropologues. L’anthropologie psychanalytique contenue chez Freud et même Lacan est-elle actuelle ? Les mythes psychanalytiques ont-ils une pertinence ? Le mythe freudien est-il universel ?
Ce livre expose d’abord l’histoire des rencontres entre les deux disciplines, les filiations et les tensions qui ont marqué leurs échanges. Il situe les moments les plus vifs des débats qui explosèrent autour de l’enjeu très controversé que représente la création de dispositifs thérapeutiques spécialisés pour les dits « migrants ».
C’est sur le projet d’une construction de l’anthropologie clinique que se termine ce livre. L’auteur illustre son propos par le témoignage de plusieurs fragments de cures menées avec des personnes et des familles provenant du Maghreb, des Antilles ou de l’Afrique de l’Ouest, que ce soit à Paris, au Sénégal ou au Mali. [résumé d’éditeur]

GUEY Nicole, STAVY Yves Claude (pref.)
Le bonheur du phallus
Paris : Lussaud, 2014, collection : L’impense Contemporain Ghyom

Le bonheur du phallus : l'expression prêterait à sourire, tant c'est plutôt de son embarras dont témoigne le parlêtre aux prises avec la rencontre des sexes. "C'est qu'il n'y a que le phallus à être heureux - pas le porteur dudit", souligne Lacan en 1970 dans le Séminaire L'envers de la psychanalyse. ! Prolongeant la découverte freudienne du primat phallique, l'élaboration lacanienne conduit à une avancée majeure : être ou avoir le phallus sont des positions subjectives, et la jouissance phallique ne permet pas de rendre compte de la différence de positionnement sexué. 
L'énoncé de Lacan "Il n'y a pas de rapport sexuel" déplace ce qui ne cesse pas de ne pas s'écrire entre les sexes vers ce qu'il en est pour chaque Un de sa recherche quant à la jouissance. C'est dire l'actualité et l'étendue des enjeux de ce concept clef de phallus. En témoignent, à près d'un siècle de distance, la fameuse "Querelle" des années 1920 et les affrontements récents sur le "mariage pour tous". 
Dans cet ouvrage préfacé par Yves-Claude Stavy, Nicole Guey prend le soin d'éclairer la théorie pas à pas, de Freud au dernier enseignement de Lacan jusqu'aux avancées produites par Jacques-Alain Miller. En les articulant à la pratique, elle entend témoigner combien la clinique de la signification phallique ouvre des perspectives pour la psychanalyse, et prouve son efficience.

 

 

STAVY Yves-Claude, Jouissance et racisme in : CASTANET Hervé, LANIEZ Gérard, Collectif, Casuistique des psychoses – du Nom-du-Père au père pluralisé, Fontenay le Comte : Edition Lussaud, 2014

Souvent les praticiens, même s’ils sont psychiatres ou psychologues, rencontrent la psychose – non sans angoisse pour certains –, sans avoir les moyens théoriques et cliniques de l’identifier comme telle. Faut-il s’en accommoder ? Non ! Pour contrer cette attitude, un combat s’impose. Deux thèses servent de balises.

Thèse 1 : le père en majesté. C’est dans son Séminaire III, en 1955-1956, que Lacan élabore la psychose lacanienne. La multiplicité des psychoses décrites par le trésor classique de la psychiatrie se trouve unifiée par un critère structural. Toute psychose dénude une opération psychique : la Verwerfung (= forclusion) qui porte sur le signifiant de la Loi– le Nom-du-Père. Celle-ci est  irréductible à celles qui spécifient la névrose (= refoulement) ou la perversion (= démenti). Chaque structure est autonome et il n’est pas possible de passer de l’une à l’autre. Aucune psychose ne se transformera en névrose – et réciproquement.
Thèse 2 : le père pluralisé. Cette forclusion du signifiant de la Loi est-elle le dernier mot de Lacan ? Nullement. Dans les années 1970, à la fin de son enseignement, Lacan va se passer du père en le pluralisant. Un enjeu se dénude : « Le choix est un choix forcé : ou bien notre clinique sera ironique, c’est-à-dire fondée sur l’inexistence de l’Autre comme défense contre le réel – ou bien notre clinique ne sera qu’une resucée de la clinique psychiatrique. [...] Ce que je dis là n’épargne pas la clinique psychanalytique des psychoses quand celle-ci se borne à mesurer la psychose à l’aune du discours établi de l’analyste – cela veut dire la référer à la norme œdipienne » (Jacques-Alain Miller).

À partir de cas singuliers, pris un par un, ce livre tire des conséquences de ces deux thèses.

KLEIN Florence (Dir.), BAGNERES Christine, BERGES Laurent, BOST Grégory, CHAUSSE Mathilde, DENY Dominique, DETOT Claire, DONAZ Monique, FOHR Aurélie, FRANCESCHI Bénédicte, LANCON Jean-François, LASCAUX Fabienne, LE BRAS Eurgen, MENARD Muriel, MEUNIER-SCHOEN Pierette, SANSBERRO Claude, SIMONNET-GUEREAU Béatrice

Etre ergothérapeute en psychiatrieParis, Edition Eres, collection Trames, 2014.

Publications 2013

 

 

Haustgen T.
Idées reçues sur les troubles bipolaires
 Paris : Le Cavalier Bleu éditions, 2013.256p.
Depuis une trentaine d'années, les troubles bipolaires ont fait leur apparition dans les classifications des pathologies mentales. Cette maladie à l'évolution déroutante, qui alterne normalité apparente et phases aiguës d'excitation et de dépression a suscité de nombreuses recherches. Plus fréquente qu'on ne le croyait, elle reste encore pourtant largement méconnue. Destiné à un large public, aux patients, à leurs proches ainsi qu'aux soignants, cet ouvrage fait le point sur les connaissances et les incertitudes actuelles. Au travers d'une analyse précise des caractéristiques cliniques et des facteurs de risque,Thierry Haustgen détaille les différentes formes de troubles bipolaires et les thérapeutiques adaptées.

MASSON M (dir.), ALLILAIRE JF, AZORIN JM, BERRIOS G.M, BOUCHARD JP, BOURGEOIS ML, BRUN M, ESTINGOY P, FOSSATI P, GAILLARD R, GARRABE J, GAY C, GOURION D,  Haustgen T. , HENRY C, LE BIHAN P, lemperiere t, loo h, luaute jp, MAURAS T, micoulaud-franchi ja, OLIE JP, pewzner-apeloig e, SALVADOR A, schurhoff f, sutter dallay al, verdoux h, vinckier f
24 textes fondateurs
de la psychiatrie
Paris : Armand Colin, 2013, 384p.

Cet ouvrage d’une conception originale rassemble des textes fondateurs de la psychiatrie, introduits et commentés par les meilleurs spécialistes à la lumière des connaissances actuelles. Ces textes – extraits des Annales Médico-Psychologiques (bulletin officiel de la Société Médico-Psychologique), la plus ancienne revue de psychiatrie au monde, fondée en 1843 par Jules Baillarger et toujours publiée aujourd’hui –, constituent pour la plupart des premières mondiales de descriptions cliniques des troubles de l’humeur (bipolaires, mélancolie), des troubles psychotiques (schizophrénies), de l’anorexie mentale, des troubles mentaux liés à la grossesse, des troubles de la personnalité ou encore de la confusion mentale.
Les auteurs de ces descriptions sont reconnus internationalement comme des pionniers de la psychiatrie (Jules Baillarger, Jules Falret, Gaëtan Gatien de Clérambault, Joseph Capgras, Paul Sérieux, Henri Ey, Jean Delay, Pierre Denicker…). La découverte des neuroleptiques, celle de l’efficacité des sels de lithium et de certains anti-épileptiques dans les troubles bipolaires sont également retracées et commentées.
Ce véritable patrimoine psychopathologique français, ainsi remis en lumière dans cet ouvrage, deviendra une référence pour les professionnels de la santé mentale (psychiatres, psychologues) mais aussi pour les étudiants et les chercheurs. [Résumé d’éditeur]


MARCHAND Serge, SARAVANE Djéa , GAUMOND Isabelle , DAMASIO Antonio Préf.

Santé mentale et douleur. Composantes somatiques et psychiatriques de la douleur en santé mentale
Paris : Springer, 2013, 242p.

La santé mentale et la douleur sont des problématiques complexes. De plus, elles partagent certains mécanismes neurophysiologiques qui font que l'une influence l'autre, ce qui rend encore plus complexe l'identification des caractéristiques propres à chacune. Cette dualité entre la composante somatique et psychique peut ainsi devenir un piège pour le spécialiste de la santé mentale. Il peut être difficile de départager l'évolution d'une pathologie douloureuse de celle de la maladie mentale dont souffre le patient.
Le but de cet ouvrage collectif est d'aborder de façon didactique les divers aspects de la douleur en santé mentale. Les différents chapitres couvrent l'historique, les mythes, la neurophysiologie, la perception, la mesure et la prise en charge de la douleur en santé mentale. Les problèmes les plus courants dont les troubles de l'humeur, la schizophrénie, le trouble bipolaire, les troubles somatoformes, le stress post-traumatique et les troubles envahissants du développement y sont également couverts.
Chacun des chapitres aborde la problématique de la douleur en mettant l'accent sur les particularités des différentes populations de patients qui souffrent d'un trouble de santé mentale. Nous espérons ainsi offrir aux différents spécialistes qui oeuvrent dans ce domaine un ouvrage qui leur permettra de juger à la fois de l'ampleur des problèmes de douleur dans ce type de pathologie, mais leur proposera aussi des perspectives pour l'appréciation et le traitement de ces douleurs.

 

STAVY Yves Claude
Traumatisme de lalangue et poétique du symptôme in : DRUEL Gwénola, L’autiste créateur. Inventions singulières et lien social
Rennes : Presses Universitaires de Rennes,2013, pp.61-66

L’approche, proposée par les contributions de cet ouvrage, se garde bien de savoir a priori ce qui convient au sujet au nom de son bien, mais bien plutôt d’être attentif, accompagner et soutenir l’autiste dans ses solutions singulières, ses petits « bricolages », ses « trouvailles » , ses inventions « auto-thérapeutiques » originales.
Nul n’a le monopole de la bonne méthode applicable à tous, mais une approche singulière de l’invention de chaque enfant, fût-il autiste, constitue une réponse adéquate «  qui ne sacrifie pas l’individualité et la liberté de l’enfant ». Il s’agit là d’une position éthique qui réserve toute sa place à la subjectivité et accompagne une dynamique de changement inhérente au sujet. Les cas cliniques, jalonnant cet ouvrage, témoignent de changements, d’acquisitions, dont beaucoup au cours du traitement.
Soutenir, accompagner l’ « autiste créateur »  dans ses inventions singulières préserve dès lors une vacuité rassurante lui permettant de réguler son existence, s’ouvrir au llien social, au monde et d’entr-ouvrir le sien… Plus qu’une note d’espoir donc… 

 

TYSZLER Jean-Jacques
A la rencontre de Sigmund Freud
Oxus Editions, 2013, 144p.

Il est essentiel, pour tout ce qui est important et qui exerce de ce fait une influence sur nos vies et notre temps, de savoir revenir aux fondamentaux. Back to basics ! disent les Anglo-Saxons. Un tel adage vaut à l’évidence pour Freud dont l’oeuvre copieuse et protéiforme mérite bien un retour amical vers une contrée simple et claire. C’est en outre devenu une nécessité, étant donné la po- lémique récente qui a entaché la figure de Freud et qui mêle confusions, malentendus et parfois malveillances. En guise de réponse à cet enjeu qui concerne la possibilité de véritablement comprendre l’une des oeuvres majeures de notre temps, le psy- chiatre et psychanalyste Jean-Jacques Tyszler nous conduit en pays freudien par les chemins qu’il a lui-même suivis et éprouvés. Au gré des aventures, des problèmes, des découvertes qui ont ja- lonné son parcours, il nous introduit dans l’intimité d’une oeuvre forte qui, loin de nous enfermer entre les murs d’une dogmatique passée, reste toujours en question.

Publications 2012

CHEBILI Saïd
Malaise dans la psychiatrie 
Paris : L’Harmattan, 2012, 200p.

Selon l’auteur, le malaise épistémologique actuel dans la psychiatrie provient de ce que la psychiatrie a perdu sa polarité entre un pôle scientifique et un pôle plus métaphysique. En effet, les neurosciences occupent le champ théorique et dominent tous les autres courants. L’auteur s’est attaché à établir la genèse de la conquête psychiatrique. L’histoire débute avec Pinel, chez lequel la psychiatrie était plurielle dans sa théorisation même. Il a choisi comme deuxième étape deux mouvements qui ont marqué la psychiatrie du dix-neuvième siècle : la théorie de la dégénérescence et la doctrine des localisations. La première avec Morel, puis Magnan. La seconde avec Gall et avec Broca qui lui ont donné ses lettres de noblesse. Ces deux courants s’opposaient en des débats vifs. La dualité de la psychiatrie en faisait une discipline à l’autorité largement reconnue. Ensuite, Henri Ey a forgé l’organo-dynamisme avec lequel il souhaitait réduire le dualisme cartésien qu’il jugeait psychiatricide. L’auteur a passé au crible de sa critique le rapport de Ey à Descartes. Ey a incontestablement fait œuvre de pionnier avec l’organodynamisme, qui a été la référence de générations de psychiatres. Mais l’auteur montre que son oeuvre n’a pas eu le succès escompté du fait justement de la réduction de la tension entre l’organicisme et le psychodynamisme. Pour surmonter le malaise dans la psychiatrie, l’auteur propose une nouvelle figure du savoir avec la restitution de la polarité. Il décrit ce que ces deux pôles peuvent être. [résumé d’éditeur]

DOUVILLE Olivier
Clinique psychanalytique de l’exclusion
Paris : Dunod, 2012, 272 p..

Cet ouvrage explore les diverses facettes des effets subjectifs des exclusions et des précarisations, de l’enfance à l’adolescence et à l’âge adulte. Il met l’accent sur les réponses institutionnelles et leurs possible impasses. Enfin, il expose les fonctions psychiques que peuvent prendre pour certains sujets ces situations de marginalisations extrêmes et de préjudices. Premier livre qui relate de façon détaillée le travail du clinicien avec les exclus, il répond à une très forte demande des acteurs de soin et d’accompagnements sociaux, à l’heure où les réponses institutionnelles à la précarité tendent dans le domaine du soin à se multiplier au risque d’une certaine dispersion. [résumé d’auteur]

 

BONNET Clément, MULDWORF Laurent, FONTAINE Antoine, LOUX Françoise, PEDRON Agnès, VELPRY Livia, et al.
Vivre et dire sa psychose.
Toulouse : Erès ; 2012.
Cet ouvrage donne la parole aux patients psychotiques à partir d'une enquête en sciences sociales, réalisée par des praticiens d'une équipe de santé mentale. Il offre un regard inédit sur le monde de la folie, des patients racontent leur maladie et leurs soins, et des psychiatres les découvrent autrement.

Publications 2011

WAGNER Bernard
Sphinx. Essai sur la création
Paris : Les éditions Persée, 2011, 300p.

Dans la légende, Œdipe conchie le Sphinx au nom de son propre intérêt?; cette erreur symbolise sa cécité et sa bêtise. Sommes-nous aveugles à notre propre péril faute d’examiner ce que figure le Sphinx? Sommes-nous nos propres bourreaux, nos propres monstres, face à notre fin?La facilité avec laquelle l’humanisation et la subjectivité disparaissent n’a d’égal que l’oubli du temps premier de la réflexion. Entre réflexes et réflexions, les mésaventures de l’être humain ont commencé au stade anal, au moment de la maîtrise de ses sphincters. Comment en parler pour que chacun puisse y reconnaître ce qui lui est « propre »?
Comment retrouver un temps de vie où la place serait réservée à un acte de création et de réflexion pour soi-même?
Avons-nous perdu de vue cette idée et les conséquences néfastes de cette absence?Le Sphinx n’est-il pas alors la figure emblématique et nécessaire d’une renaissance à travers la création, faite de constructions et de reconstructions, pour éviter une chute progressive vers la bestialité?Ce nouvel essai autour de la création prolonge les deux premiers de Bernard Wagner, psychologue clinicien, arthérapeute et psychanalyste? Le violon d’Astrid et Le triangle obscur, issus de son travail en milieu psychiatrique et de son expérience d’animation d’ateliers de création thérapeutique.
Ce livre est disponible au centre de documentation

ABIBON Richard
Scène primitive: une enquête psychanalytique sur l'origine
Paris : l'Harmattan, Collection : Psychanalyse et civilisations, 2011, 248 p.  

Freud avait repéré l'occurrence de la scène primitive chez L'Homme aux Loups. Il s'était posé la question : cette scène, où l'enfant surprend ses parents en train de faire l'amour, réalité ou fiction ? En inventant la psychanalyse, il opéra sur le plan de la méthode un renversement de l'objectivité à la subjectivité. L'auteur suit la piste de ses propres rêves à partir d'une question que se posent beaucoup de personnes : ai-je été victime d'un viol dans mon enfance ? Puis-je me fier à mon souvenir ? Est-ce fantasme ou réalité ?

 

TEBOUL Roger
Deviens adulte : L’adolescent entre désir et filiation
Paris : Armand Colin, 320 p 2011

Naître à soi-même plutôt que naître du couple de ses parents est le credo de ce début de XXIe siècle. L’injonction faite à l’adolescent de devenir un sujet désirant vient contredire l’idée même de filiation. Les enfants sont aujourd’hui conçus, dans l’immense majorité des cas, parce que les parents les ont désirés ; ou, sinon, l’absence de désir devient un problème. Qu’est-ce que ces désirs ont pu organiser dans la vie psychique de l’adolescent dont il doit se défaire ? Comment chaque individu qui compose la famille se détermine-t-il, le parent qui transmet comme l’adolescent qui s’affilie ? Entre sa famille et les institutions qui le gouvernent, l’adolescent est contraint, pour devenir un individu à part entière, de s’émanciper tout en se soumettant aux lois sociales. La naissance d’un adulte n’est plus une affaire collective mais la seule affaire de l’adolescent, « coaché » par sa famille, l’école, la justice ou la psychiatrie. Alors, « fils de » ou « fille de », un archaïsme ? Un nouveau paradoxe ? À partir de son expérience de pédopsychiatre avec des adolescents en souffrance, l’auteur nous livre une réflexion inédite sur les enjeux actuels de l’adolescence dont celui qui consiste, pour la société, à considérer ce passage d’un point de vue très psychologique, c’est-à-dire individuel. [résumé d’éditeur]

 

 

LAFORGUE Denis, ROSTAINGCorinne; VELPRY Livia ,  TOURAUT Caroline, GRIMARD Carolyne, ELOI Mélina, GIULANI Frédérique ; WUILLEUMIER Anne ; PURENNE, Anaïk ; AMROUCHE Morad, DEMAILLY, Lise ; LLOBET, Aurélie ; DARLEY Mathilde
Violences et institutions. Réguler, innover ou résister ?
Paris : CNRS Editions, 2011, pp.29-44

École, police, prison, hôpital psychiatrique, aide sociale à l’enfance ou centre de rétention : ces institutions sont à la fois productrices et régulatrices de violences. Longtemps critiquées pour leur violence symbolique (Bourdieu), leur dimension disciplinaire (Foucault) ou leur organisation totale (Goffman), elles continuent d’être interrogées sur leur (in-)capacité à réguler la violence sociale, à la légitimité de la violence qu’elles exercent. À partir d’enquêtes empiriques au cœur de ces institutions, cet ouvrage étudie les dynamiques entre «institutions» et «violences»: comment les institutions publiques contemporaines font-elles face à de telles mises en cause ? Parviennent-elles à maintenir, envers et contre tout, leurs modes de faire traditionnels ? Ou bien inventent-elles de nouveaux dispositifs de régulation et d’usage de la violence, auxquels sont associées des rhétoriques de légitimation rénovées ? Une réflexion sur les façons dont se renouvellent, dans notre société, les rapports entre institutions publiques et usages de la violence.

Publications 2010

CLOAREC Françoise
Storr, architecte de l’ailleurs
Paris : Phébus, 2010, 170p. 

« On ne psychanalyse donc ni les muets, ni les sourds, ni les morts » écrit Lacan. Ce n’est pas en tant que psychanalyste que Françoise Cloarec aborde ce nouvel essai, mais en tant qu’amatrice d’art et de destins singuliers.Au sortir de l’aventure Séraphine, celle qui n’entend se spécialiser ni dans les peintres autodidactes ni dans l’art des fous, croise le chemin d’un couple de collectionneurs. Ils lui dévoilent le trésor qu’ils abritent depuis trente ans : 72 dessins signés d’un inconnu, Marcel Storr (1911-1976). Au crayon de couleur sont représentés cathédrales lumineuses, bâtiments stupéfiants et cités utopiques fourmillant de détails. Comme les précédents visiteurs, Françoise Cloarec est ébahie par cette œuvre qui n’est jamais sortie de l’ombre.La voilà sur la piste de Marcel Storr dont elle tente, en s’appuyant sur des témoignages et des archives, de reconstituer le parcours chaotique. Né à Paris, Marcel Storr est abandonné à trois ans, puis placé dans diverses familles de fermiers : exploité et battu, il perd l’ouïe, la santé, l’équilibre. Il exècre la campagne et n’a qu’un rêve : regagner la capitale pour travailler dans le métro. Réformé au service militaire, il galère des années avant de devenir cantonnier de la Ville de Paris. Le jour, en balayant, il contemple l’édification des tours de la Défense. Le soir, il dessine, s’évade, bâtit ses propres villes et sa propre vie… [résumé d’éditeur] 

 

ZAGURY Daniel, ASSOULINE Florence
L’énigme des tueurs en série
Paris : Pocket, 2010, 192p.

Qui sont les tueurs en série ? Quelles sont leurs motivations ? Pourquoi nous fascinent-ils autant ? Saturés de fictions et de reportages sur le sujet, nous croyons les connaître. Pourtant, nous nous sommes forgé une image complètement distordue du tueur en série, qui en a fait la figure contemporaine du Mal absolu. A force d'approximations et de fantasmes, générés par la terreur, nous avons fini par transformer ces ratés de la vie en héros maléfiques et tous puissants. Mais, si nous voulons approcher la vérité, il faut nous éloigner du mythe hollywoodien et de ses profilers. Fort de son expérience d'expert auprès de la cour d'Appel de Paris, Daniel Zagury, psychiatre des hôpitaux, nous entraîne dans cet ouvrage, construit comme une enquête, au coeur même des processus psychiques criminels. Le décryptage minutieux de plusieurs des cas qu'il eut lui-même à expertiser, parmi lesquels Guy Georges, Patrice Allègre ou Michel Fourniret, lui permet à la fois d'analyser la singularité de chacun et d'envisager un modèle généralisable pour cette criminalité particulière. Refusant les simplifications outrancières, étudiant la complexité des phénomènes psychiques, établissant des analogies entre crime en série et génocide, Daniel Zagury nous éclaire sur notre fascination pour les tueurs en série et donne des réponses à cette interrogation vertigineuse : par quels mécanismes complexes et terrifiants, des êtres humains parviennent-ils à une telle déshumanisation d'eux-mêmes et de leurs victimes ?

Publications 2009

ABIBON Richard
Les toiles des rêves: art, mythes et inconscient
Paris : l'Harmattan, Collection : Psychanalyse et civilisations, 2009. 387 p  

Pourquoi de nombreux psychanalystes rêvent-ils de leurs analysants ? Que nous révèlent les constantes qui se retrouvent aussi bien dans ces rêves que dans les grandes oeuvres picturales mythiques que ce livre va s'attacher à déchiffrer - l'origine de la mort, la castration, l'engendrement, la scène primitive, la difficulté du rapport aux autres, particulièrement à ceux de l'autre sexe ? Le message que décrivent ses toiles, auquel chacun peut avoir accès par ses rêves et la cure analytique n'est autre que celui de l'inconscient.

 

DOUVILLE Olivier
Chronologie de la psychanalyse du temps de Freud (1856-1939) : Histoire, développements et grands débats
Paris : Dunod, 2009, 208p. 

Une histoire de la psychanalyse, du temps de la vie de Freud, sous forme chronologique. L'accent est mis sur les principaux développements de la psychanalyse et les grands débats qui l'animèrent de 1874 à 1939. [ résumé d’auteur] 

 

BRUNELIN Jérôme/ GALINOWSKI André/ JANUEL Dominique / POULET Emmanuel (dir.)
Stimulation magnétique transcrânienne. Principes et applications en psychiatrie Edition Solal, Paris, 2009, 288 p.
Cet ouvrage collectif en langue française fait pour la première fois le point sur une nouvelle technique innovante et très prometteuse dans l'arsenal thérapeutique de la psychiatrie moderne : la Stimulation Magnétique Transcrânienne répétée(rTMS).Les auteurs de ce livre sont tous membres du club " rTMS et psychiatrie ", association francophone parrainée par l'Association Française de Psychiatrie Biologique (AFPB) et qui a pour vocation de réunir les praticiens et chercheurs intéressés par cette technique et d'en améliorer les connaissances. Il s'agit d'une méthode de neurostimulation focalisée non invasive. Avant de devenir un outil thérapeutique potentiel, la rTMS était déjà utilisée comme outil de recherche, d'une part pour améliorer notre compréhension des relations entre le fonctionnement cérébral et un comportement donné et, d'autre part, pour mieux comprendre les processus cognitifs mis en jeu lors de la réalisation de certaines tâches cognitives. Ces différents points sont abordés après une description détaillée des aspects historique, pratique et technique de la rTMS. Enfin, une grande partie est consacrée aux effets thérapeutiques : outre le traitement des épisodes dépressifs majeurs et des hallucinations auditives pour lequel la rTMS a montré son efficacité, cet ouvrage aborde les autres indications psychiatriques ou neurologiques aujourd'hui développées. [résumé d’éditeur]

Contacts

Laure Fabas
Documentaliste
01 43 09 30 41